Archives par mot-clé : bébé loutre

La loutre géante

Loutre géante: comment vit la plus grande des loutres ?

Dans la famille des Mustelidae, originaire d’Amérique du Sud, il existe une espèce de loutre nommée la loutre géante . Parmi les différentes espèces de loutres, c’est l’unique  loutre membre du genre Pteronura. C’est pour cette raison qu’elle est nommée la Pteronura Brasiliensis, soit la loutre géante du Brésil ou loutre géante sud-américaine. Elle est la plus longue des loutres du monde, même si la loutre de mer (Enhydra lutris) est plus lourde.

Pteronura Brasiliensis – Loutre géante

Voici tout ce qu’il y’a à savoir sur la loutre géante.

Description de la loutre géante

La loutre géante est la plus grande de son espèce, aussi longue qu’un homme et aussi lourde qu’un berger allemand. Un mâle peut mesurer de 1,5 à 1,8 mètre de long accompagné d’un poids pouvant aller de 26 à 32kg, alors que la femelle peut mesurer de 1,5 à 1,7 mètre pour un poids entre 22 et 26kg. Cependant, le mâle et la femelle n’ont pas de grandes différences, il est donc difficile de faire la distinction. De ce fait, la loutre géante est considérée comme un des grands prédateurs d’Amérique du Sud aux côtés du jaguar, anaconda ou encore du puma.

Cette loutre a une tête globuleuse, légèrement aplatie, avec un museau arrondi et incliné. La tête a de nombreuses moustaches longues, fortes et épaisses : mystique (moustache), sourcilière (sourcil) et gorge. Ces moustaches contiennent de nombreuses terminaisons nerveuses, au point où leur cerveau y consacre une plus grande partie à l’analyse des moustaches.

Les yeux de la loutre géante ont d’énormes muscles du sphincter pour aider à se concentrer, et ils peuvent même se gonfler. Comme une majorité des mammifères placentaires, les loutres ne voient pas la lumière rouge. Elles voient le monde en bleu / vert.

La queue musclée de la loutre géante

La queue est très fortement musclée à la base et aplatie, avec un rebord bilatéral comme on peut voir sur des lames d’épées. L’extrémité de la queue est arrondie et la fourrure est particulièrement courte.

Les jambes et pattes de la loutre géante sont fortes et grandes. Les pattes antérieures sont courtes et trapues, étant fortement musclées. Elles sont grandes, nues en bas, avec de forts orteils et griffes, palmées au bout des doigts.

Mode de vie de la Pteronura Brasiliensis

Le comportement de la loutre géante

Les loutres géantes sont des animaux très sociaux. La loutre géante vit généralement en groupes familiaux de trois à dix individus. Les groupes respectent les territoires et ne se battent pas les uns avec les autres. La structure sociale stable de chaque groupe est centrée sur la paire dominante liée à la vie, qui est la seule paire qui se reproduit. Ces groupes se reposent, jouent, voyagent, pêchent et dorment ensemble. Les membres du groupe utilisent des latrines communes où ils frottent leurs excréments et l’urine dans la terre avec leurs pattes, afin de faire connaître la résidence du groupe.

La reproduction des loutres géantes

Un couple de loutres géantes

La reproduction peut avoir lieu tout au long de l’année, bien que la plupart des jeunes loutrons naissent pendant la saison sèche. La taille des loutres portées varie d’un à six oursons, après une grossesse de 64 à 72 jours. Les bébés loutres sont pris en charge par les adultes et les frères et sœurs plus âgés. Au bout de deux à trois semaines, les loutrons sont mis à l’eau par la femelle, et à trois ou quatre mois, les bébés loutres commencent à chasser et à voyager avec la famille. Les jeunes loutres sont sevrées à six mois et sont des chasseurs efficaces à l’âge de dix mois, bien qu’ils restent avec le groupe familial pendant au moins une autre année. La maturité sexuelle des loutres est atteinte à l’âge de 2,5 ans, après quoi de nombreux jeunes adultes se dispersent.

Des loutrons de l’espèce de la loutre géante

La loutre géante est diurne. Bien que très adaptées à son mode de vie amphibie et malgré son apparence maladroite à terre, les loutres géantes vivent dans les lacs et les rivières lentes dans les zones boisées. Ils sont parfaitement adaptés à leur environnement aquatique, avec de grands pieds palmés et des queues robustes pour les guider à travers la végétation submergée, et des oreilles et des nez qui se ferment lorsqu’ils plongent à la recherche de proies. Une loutre adulte peut consommer jusqu’à 4,5 kg (10 livres) de poisson par jour, mais elle mange également des caïmans, des anacondas, d’autres serpents et même des tortues occasionnellement.

Déplacement des loutres géantes

Dans l’eau, les loutres géantes sont des nageurs fluides et gracieux. La méthode de nage lente est une pagaie à quatre pattes, avec la queue stationnaire. En nageant rapidement, les pattes sont près du corps, et tout le corps ainsi que la queue ondulent. Les pattes avant sont déployées et les gros pieds arrière sont utilisés pour donner une poussée supplémentaire. Les vitesses de nage normales sont d’environ 4 m / s et les longueurs de plongée sont en moyenne de 20 secondes. Quant aux louveteaux, cela reste difficile pour eux puisqu’ils doivent attendre leurs muscles nageurs se développent pour se déplacer dans l’eau.

Sur terre, les loutres géantes sont maladroites. Ils ne trottent pas ou ne sautent pas et contrairement à d’autres loutres, ils ne glissent pas pour s’amuser. En marchant, la tête est basse, le dos est voûté et le dernier tiers de la queue est maintenu incurvé au-dessus du sol. Cependant, les loutres peuvent parcourir une distance considérable entre les plans d’eau, ayant tendance à emprunter des chemins bien usés.

Une loutre géante qui se régale

Les loutres géantes peuvent se déplacer au galop même si leur vitesse n’est pas très rapide. Toutefois, leur déplacements sont très bruyants car leurs larges pattes frappent le sol. Lorsqu’il s’agit de monter ou en descendre les pentes, elles se déplacent très lentement et prudemment : elles glissent la tête la première, avec les quatre pattes évasées comme des freins.

Le mode de vie des loutres

La loutre: une espèce animale au mode de vie particulier

Passant la majeure partie de leur vie dans l’eau, les loutres sont les seuls nageurs sérieux de la famille des belettes. On peut dire qu’ils sont faits pour ça! Leurs corps en sont la preuve. Lisses et épurés, ils sont parfaits pour la plongée et la natation. Les loutres ont aussi de longues queues légèrement aplaties. Elles se déplacent latéralement pour les propulser dans l’eau tandis que leurs pattes arrière agissent comme des gouvernails.

On distingue deux catégories de loutres: la loutre d eau douce, et la loutre marine. Presque toutes les loutres ont des pattes palmées, certaines plus palmées que d’autres. Pour l’anecdote, sachez que les loutres peuvent se boucher les oreilles et le nez en nageant sous l’eau. Elles aiment nager sur le dos et les côtés et peuvent voir aussi bien en dehors de l’eau que sous l’eau.

Saviez-vous qu’une loutre peut rester submergée pendant cinq à huit minutes, selon l’espèce ? Cela lui est permis grâce à son rythme cardiaque qui ralentit et qui fait qu’elle consomme moins d’oxygène. Incroyable !

Si vous êtes implacable au sujet des loutres, vous devriez alors savoir qu’elles n’ont pas une mais deux couches de fourrure. Avez-vous déjà remarqué que lorsque les loutres sortent de l’eau, leur fourrure extérieure se colle en pointes mouillées, tandis que la fourrure en dessous semble encore sèche ? C’est justement grâce à ses deux fourrures. La loutre dispose en effet d’une sous-couche dense qui emprisonne l’air et d’une couche supérieure de longs poils de protection imperméables. Il est donc primordial pour les lutra lutra d’avoir une fourrure en bon état, d’où le fait qu’une grande partie de leur quotidien est consacrée à la toilette. En fait, si leur fourrure devient emmêlée avec quelque chose comme de l’huile, cela peut nuire à leur capacité de chasser pour se nourrir et rester au chaud.

Les prédateurs de la loutre: qui attaque la loutre?

Le nez arrondi d’une loutre a une moustacheau-dessus des lèvres. Elle détecte les changements de courant d’eau ainsi que la présence de proies ou de prédateurs potentiels qui s’y cachent. Mais d’ailleurs, qui sont donc les prédateurs que les loutres doivent craindre ? Cela dépend de l’endroit où elles vivent. Les jeunes loutres géantes sont vulnérables aux grands félins, aux anacondas et aux caïmans. Les loutres de mer, elles, craignent les orques, les otaries et les requins. Celles à petites pinces sont souvent tuées par des chiens domestiques. Enfin, les loutres juvéniles à collier sont des proies pour les aigles pêcheurs et les varans. Les autres espèces de loutres doivent faire attention aux oiseaux de proie et aux crocodiliens.

Chassées depuis des centaines d’années pour leur fourrure, les loutres sont aussi, malheureusement, les proies de chasseurs humains. Consultez notre article sur la menace d’extinction qui pèse sur la loutre pour en savoir plus à ce sujet.

Attitude et communication de la loutre: comment vit la loutre?

Il faut savoir que l’animal loutre est un animal très bavard. Lorsqu’elles sont rassemblées, on peut témoigner d’un certain chaos. Mais la loutre a la capacité d’identifier les sons provenant de ceux avec lesquels elle communique.

Deux loutres qui communiquent

Les loutres sont des créatures très énergiques et enjouées. Elles sont également intelligentes et curieuses, et sont généralement occupées à chasser, à enquêter ou à jouer avec quelque chose. Observez une loutre, vous verrez alors qu’elle aime lancer et faire rebondir des choses, se battre, virevolter et poursuivre sa queue. Les loutres aiment se poursuivent entre elles, à la fois dans l’eau et sur le sol. Il faut savoir que les jeunes loutres ont tendance à être encore plus enjouées que les loutres adultes.

Marques d’odeurs et vocalisation de la loutre: quel est le bruit de la loutre?

La totalité des loutres emettent des sons et communiquent vocalement. Les loutres géantes sont celles qui sont les plus vocales de toutes les loutres, en termes de fréquence et de volume. Les chercheurs ont distingué neuf vocaux différents, y compris les cris qui indiquent l’excitation, et les roucoulements associés à l’interaction.

Les loutres de rivière marquent leurs odeurs en utilisant des glandes odoriférantes qui sont près de la base de leur queue. Ces glandes produisent une forte odeur musquée.

Les marques d’odeurs sont censées délimiter les limites territoriales et communiquer des informations concernant l’identité individuelle, le sexe, l’état sexuel et la réceptivité. Ce comportement de marquage semble ludique, car les loutres se frottent sur des rondins, roulent dans des piles de végétation tombée, ou saisissent des brassées de feuilles sur les buissons et les arbres pour se frotter la poitrine et les jambes. Uriner ou déféquer au même endroit est également utilisé comme une forme de communication. Les mâles eurasiens forment une hiérarchie dominante, les animaux les mieux classés occupant les rangs les plus favorables et les marquant en conséquence.

Habitat de la loutre: Où vit la loutre?

On trouve les loutres partout dans le monde, sauf en Antarctique et en Australie, et les seuls habitats dans lesquels elles ne vivent pas sont les déserts, les régions polaires et les montagnes. La loutre la plus répandue est la loutre eurasienne, présente en Europe, en Afrique du Nord et en Asie au Japon et en Indonésie. L’habitat varie donc selon les différentes espèces de loutres, mais l’habitat typique de la loutre comprend à la fois l’eau et la terre, à l’exception de la loutre de mer, qui arrive rarement à terre. A l’exception de la loutre de mer, les loutres vivent dans des tanières, la plupart fabriquées par d’autres animaux, comme les castors. Elles peuvent aussi vivre sur des rochers ou du bois flotté.

Une loutre de rivière dans son habitat naturel

L’habitat du castor est un endroit idéal pour trouver des loutres, car les loutres tirent profit des barrages et des castors. Le territoire typique de la loutre de rivière contient une tanière, avec plusieurs passages et des endroits herbeux ou sablonneux pour rouler et se toiletter, des glissières trouvées sur les bancs boueux ou les bancs de neige, et des sites d’alimentation.

Loutre alimentation: que mange la loutre?

Les loutres de rivière mangent surtout du poisson, des grenouilles, des écrevisses, des crabes et des mollusques, avec parfois de petits mammifères ou des oiseaux. Les loutres de mer mangent beaucoup des mêmes choses, mais surtout des oursins, des ormeaux, des crabes, des poissons, des pieuvres, des moules et des palourdes. Ils craquent les palourdes ouvertes et les moules avec les roches qu’ils tiennent sur leur estomac – la seule espèce de loutre à utiliser les roches comme outils.

Une loutre de mer qui mange un crabe

Les loutres ont de longues moustaches sensibles qui les aident à trouver des proies, même dans l’eau trouble. Les loutres de rivière consomment beaucoup d’énergie et digèrent leur nourriture très rapidement. Elles mangent donc plusieurs fois par jour. Les loutres de mer doivent manger près du tiers de leur poids chaque jour. Beaucoup n’est-ce pas ?

Vie de famille de la loutre: le bébé loutre

Pour la plupart des loutres, les groupes sociaux sont constitués d’une mère, de sa progéniture plus âgée et de ses plus jeunes. Les mâles loutres passent la majeure partie de leur temps seuls ou avec quelques autres mâles. Pendant la période de reproduction des loutres, des groupes de loutres plus gros peuvent se rassembler.

Une adorable famille de loutres

La plupart des loutres naissent dans une tanière, sans défense et avec les yeux fermés. La mère prend soin d’eux, chassant souvent le père après leur naissance, bien que dans certaines espèces, le papa revienne au bout de quelques semaines pour aider à les élever.

Pour les loutres de mer vivant dans leur habitat océanique, c’est un peu différent. Les bébés loutres naissent les yeux ouverts, et ils ont un poil spécial pour pouvoir flotter, même s’ils ne savent pas encore nager. Ils sont portés sur le ventre de la maman loutre jusqu’à l’âge d’environ deux mois.

Consultez notre article sur la naissance des bébés loutres pour en savoir plus sur l’arrivée au monde de ces adorables créatures.

La naissance du bébé loutre

La mise au monde du bébé loutre

La naissance des bébés loutres se fait généralement dans  un endroit très calme. Une fois la saison des amours passée, le mâle loutre après l’accouplement, qui a probablement eu lieu dans la nuit, s’occupera de la préparation de l’habitat de la nouvelle famille loutre.  Ensuite le mâle va quitter la femelle loutre et ne reverra plus ainsi ses bébés loutres.

naissance-bebe-loutre
Un bébé loutre dans les bras de sa maman.

L’importance du choix d’habitat de la loutre

L’habitat choisit pour mettre au monde un bébé loutre doit être un endroit calme, protégé par des arbustes avec un accès vers le sol sec et un accès vers la rivière. En effet une loutre a besoin d’un grand calme pour cet événement particulier. Les bébés loutres peuvent naître dans l’eau ou dans la tanière construite par le mâle loutre. S’ils naissent sur la terre ferme, les bébés loutres seront transportés ensuite dans la tanière par la maman loutre.

Selon les espèces de loutre, il faut compter 2 à 9 mois entre la période de conception d’une loutre et la naissance des bébés loutres. Les naissances vont jusqu’à 6 bébés loutres simultanément mais quant aux loutres de mer, elles ne font qu’un seul bébé loutre à la naissance. La reproduction des loutres dépend donc de leur espèce.

bebe-loutre
Un mignon bébé loutre.

L’alimentation et la formation du bébé loutre

Après la naissance des bébés loutres, ces derniers seront nourris pendant une période de 12 mois par leur mère.  Certaines espèces seront sevrées un peu plus tôt. Pendant le premier mois de sanaissance, le bébé loutre est très impuissant car il naît aveugle.  Il reste donc dans la tanière  jusqu’à ce qu’il soit capable de voir.  Le bébé loutre sera ensuite conduit dans l’eau par la mère loutre pour apprendre à nager.

Pour mieux s’occuper de leurs bébé, les femelles loutres peuvent passer jusqu’à 8 h par jour pour allaiter les bébés loutres. Cette consommation en grande quantité de lait permettra à ces bébés loutres de vite grandir. Au bout de 4 mois, les bébés loutres sont nourris aux aliments solides, fini le lait. Ils apprendront les cours de bases de la chasse à la nourriture sur terre et dans l’eau par la maman loutre.

Toutefois, il faut noter que malgré cette formation les bébés loutres sont très vulnérables pendant les années de leur vie. N’hésitez pas à consulter notre article sur le mode de vie de l’animal loutre.